Acides halogénoacétiques, bromate et dalapon dans les eaux naturelles - Nouvelle méthode 50% plus rapide que la méthode USEPA actuelle
17/02/2017

Goutte d'eau rebondissant sur la surface de l'eau
Wu et. al. présentent une nouvelle méthode pour l’analyse de 9 acides halo acétiques (HAA), le bromate, le dalapon plus quatres autres HAA iodés potentiellement toxiques dans les eaux naturelles en couplant la chromatographie ionique et la spectrométrie de masse en tandem (IC-MS/MS). Cette méthode est deux fois plus rapide que la méthode 557 de l’US EPA en analysant plus de composes et obtenant des limites de détection pour tous dans les µg/L.

Les HAA sont des composés dérivés des procédés  de traitements des eaux communément contrôlés. Certains d’entre eux sont considérés comme potentiellement cancérigènes. Les HAA sont traditionnellement analysés avec une méthode GC qui nécessite une dérivatisation, une extraction, ce qui est laborieux et long.


La méthode présentée dans la publication de Wu et. al. évite ces désavantages en couplant la chromatographie ionique avec la spectrométrie de masse en tandem. La méthode a été testée  sur des eaux non traitées, des eaux chlorées, des eaux traitées à la chloramine et des eaux de surfaces.  La méthode démontre une approche simple pour répondre à l’analyse des acides halo acétiques, et particulièrement des HAA iodés, très toxiques pour la santé.

> En savoir plus sur l'étude...

> Télécharger le communiqué de presse