Eau dans les matériaux de batterie au lithium ion- Détermination fiable et précise par titrage Karl Fischer
29/07/2019

Electric car with li-ion batteries

Les batteries lithium-ion dynamisent la tendance actuelle de la mobilité électrique. L'une des principales exigences des batteries au lithium ion est qu'elles doivent être exemptes d'eau, car l'eau réagit avec le sel conducteur de l'électrolyte. Une méthode éprouvée et fiable pour mesurer directement la teneur en eau dans la matrice électrolytique des batteries lithium-ion est le titrage coulométrique Karl Fischer.

Toutes les batteries sont composées d'une anode et d'une cathode, d'un séparateur et d'un électrolyte. La conductivité électrique entre l'anode et la cathode est établie par l'électrolyte. En général, des mélanges de solvants anhydres aprotiques et de sels de lithium sont choisis pour de tels électrolytes. Cependant, s'il y a de l'eau présente dans l'électrolyte, celui-ci réagira avec le sel conducteur, par exemple LiPF6. Cela conduit à la formation d'acide fluorhydrique hautement toxique.

La teneur en eau de plusieurs matériaux utilisés dans les batteries lithium-ion peut être déterminée de manière fiable et précise par titrage coulométrique Karl Fischer. Le bulletin d'application Metrohm AB-434 décrit la détermination de la teneur en eau dans les matériaux suivants:

  • matières premières pour la fabrication de batteries lithium-ion (par exemple, solvants pour électrolytes, noir de carbone / graphite)
  • préparations de revêtement d'électrode (suspension) pour le revêtement d'anode et de cathode
  • les feuilles d’anode et de cathode ainsi que dans la feuille de séparation et dans le matériau combiné
  • électrolytes pour batteries lithium-ion

Téléchargement